Grégory Villemin

Le JDD dans son excellente série récente d'articles de Laurent Valdiguié, a publié ce tableau tiré d'ANACRIM.  Il recense les emplacements des différents protagonistes et témoins dans la tranche horaire 17h05 - 17h10 rue des Champs et alentours, c'est dire l'heure très probable de l'enlèvement.

 

On y découvre avec intérêt les noms d'un certain nombre de témoins dont nous ignorions l'existence jusqu'à présent :
- une voisine, Monique Prévot, localisée au dessus de la ferme Claudon
- un certain Henri Balland, mentionné comme "retournant à son entreprise" 
- une liste de témoins situés dans le hall de la gare, sans doute ceux ayant contribué à la confection du premier portrait robot, celui  de l'homme aux lunettes, identifié et mis totalement hors de cause en ce qui concerne l'affaire
- une autre voisine, Christiane Custaing, voisine des Grémillet, possible témoin dont nous ignorerons là aussi le témoignage.

 Cette tranche horaire correspond aussi à celle dans laquelle un homme correspondant au portrait robot n° 2 bis (dressé par Cornillie) est présent à l'hôtel de la Poste à Docelles et semble attendre un RV avec une certaine impatience.
Ce témoignage est controversé, car le second témoin présent n'a pas reconnu la description faite par Cornillie, ni un certain de nombre de détails donnés par ce dernier. Mais la ressemblance avec le portrait robot établi grâce au témoignage de Deruder est tout à fait frappante. Certains témoins ont identifié spontanément BL, d'autres n'ont su trancher entre MJ et BL.

Cependant BL ayant été vu quelques minutes plus tard rue de l'Orée du bois lors du croisement avec la voiture de Claude Colin conduisant Mme Claudon à sa pâture, il ne peut évidemment avoir été à la même heure à Docelles.
Il est d'ailleurs décrit  vêtu d'un pull jacquard et "engoncé" dans un blouson, alors que l'homme de l'hôtel de la Poste , lui, serait vêtu d'un pull grenat sur une chemise blanche, sous une veste.
Un couple aperçu sur les hauteurs de Deycimont  puis plus tard vers 16h45 sur la D44 à la sortie de Deycimont vers Docelles est décrit, lui,  comme portant des pantalons noirs avec  des hauts rouges par Jean-Pierre Michel, qui a observé la présence d'un fourgon clair le 16 octobre vers 14 heures sur les hauteurs de Deycimont : "Deux personnes, probablement un homme et une femme, vêtues d'un haut rouge et d'un pantalon noir se trouvent à proximité. Elles portent quelque chose en sautoir sur la poitrine comme un appareil photo ou des jumelles." << Or seules trois maisons de Lépanges sont visibles de cet endroit, dont celle des Villemin. Etait-ce le dernier repérage d'une deuxième équipe avant le rapt? Le même témoin aperçoit de nouveau ce couple vers 16 h 45 sur le CD 44 en direction de Docelles. >>

http://www.lejdd.fr/societe/affaire-gregory-les-mysteres-des-jacob-devoiles-par-leur-fille-3433208